Un français bien de chez nous !!!

Un français bien de chez nous !!!

Un nouveau billet d’humeur de Mariusz au sujet d’un article sur les « alsacianismes »
paru en page 11 des DNA du 23 septembre 2015

 

Et ma Grand-Mère lisait Molière. Arrête de te foutre de ma gueule oui !

Ne pas être parfaitement bilingue, ne plus parler l’allemand correctement mais à la place, baragouiner un « patois franco-alsacien » serait, pour l’oligarchie méprisante des DNA, une déclaration d’amour de certains de nos compatriotes !

Notre culture, notre littérature dans notre « Hopla région » se limite donc à :

« J’ai spritzé les carreaux » et « ils veulent du beau temps ».

L’Alsace, ce coin de terre issu d’une nauséabonde Kulture, selon le jacobin et ses sbires, est à l’origine de la première bible traduite en allemand, elle est à l’origine des balbutiements de la culture allemande et nous alsaciens, notre nouveau destin serait alors de jouer uniquement les clowns et les bouffons acculturés afin d’amuser et de rassurer le parisien qui lui seul, a le monopole de la Culture et de la langue ?

Bravo les veaux !!

Voilà où nous en sommes arrivés après « LA » Libération  et le droit incommensurable de faire partie des Lumières et de la patrie des Droits de l’Homme !!!

Ils effacent depuis toujours notre langue, la remplacent par un français-régional  plus convenable aux yeux de l’élite, folklorisent notre culture et nous, imbéciles que nous sommes, nous nous amusons de ce français approximatif qui serait une spécificité bien de chez nous ?

Il est vrai que pour le touriste franco-parisien monolingue, il est plus aisé et original de faire un tour dans ces réserves nationales et de n’entendre parler que le drôle de « français alsacien ». Si nous ne parlions que l’allemand, il serait bien emmerdé pour commander une choucroute et une bière.

En plus, en rentrant chez lui, dans la vraie civilisation, il pourra lors d’un brunch, s’amuser avec ses potes et faire part de son séjour malgré tout très atypique chez les boches francisés.

Une seule chose peut encore faire trembler la dictature culturelle française, une seule bombe artisanale en notre possession, c’est d’apprendre l’alsacien et apprendre à lire et à écrire le Hochdeutsch à nos enfants, cela leur évitera de n’avoir qu’une seule version de l’histoire et de la culture.

Mais en attendant, décidément, rien ne bouge sur notre carré de bitume.

 

Mariusz.

P1020637

P1020639