James Bund est alsacien !

L’association Babul vous présente le premier épisode du long métrage « Sterwe isch au e Kunscht » de Marc Boutonnet et Raymond Piela.

Joué et réalisé essentiellement par des amateurs, de façon entièrement bénévole, avec des moyens dérisoires et dans des conditions parfois épiques, sa seule prétention est de rendre hommage à notre langue, à ceux qui la font vivre, à ceux qui la défendent encore.

Le tournage, qui s’est étalé sur plusieurs années, n’est pas encore tout à fait finalisé. Nous espérons pouvoir mettre un épisode en ligne tous les 15 jours et comptons sur votre fidélité tout au long de cette aventure…

Viel G’spass un merci füer ejer Interesse.

Béatrice Sommer,

Présidente de Babul

PS : Contrairement aux apparences, cette histoire n’est pas liée aux récents événements qui se sont déroulés en Alsace. Le scénario a été écrit il y a une dizaine d’années, à une époque où les drapeaux rot un wiss se comptaient sur les doigts d’une main et où parler des autonomistes de façon positive vous classait aussitôt parmi les nostalgiques du 3° Reich…

 

L’histoire : Le G.A.G. (Geheim Autonomiste Grupp), un groupuscule autonomiste clandestin, se bat en faveur de la langue et la culture régionales en Alsace. Mais les années passent et la situation linguistique y devient de plus en plus préoccupante. C’est alors qu’un dénommé Bund, appelé « James » par ses amis, parvient à s’emparer d’un dossier top-secret qui détaille les mesures préconisées par l’Education nationale pour en finir avec les langues régionales.

Transmis aux médias, le document fait l’effet d’une bombe et l’image de la France, pays des Droits de l’homme, se détériore dangereusement. Le pouvoir central fait alors appel aux services d’une puissante organisation mafieuse pour éliminer les autonomistes.

Tout y passse : campagne de dénigrement, manipulation, enlèvement… mais James Bund veille au grain !

 

Suivez James Bund chez babul.elsass sur youtube