Idée cadeau !!! Aux sources de l’autonomisme alsacien-mosellan 1871-1945

Idée cadeau !!! Aux sources de l’autonomisme alsacien-mosellan 1871-1945

par Joseph Schmittbiel

 

Je recommande vivement la lecture de ce livre à toutes les personnes qui s’intéressent à cette période. Tout d’abord parce qu’il est facile à lire. Le premier mérite de Michel Krempper est son style clair et fluide, à aucun moment la lecture n’est interrompue par des imprécisions ou des phrases mal tournées.

P1020679

 

La deuxième raison est qu’il représente une somme. Il n’apporte rien de vraiment nouveau mais il fait un bilan et offre un panorama complet non seulement de l’époque traitée mais également de tout ce qui a été écrit sur le sujet.

 

Aux novices en la matière, je conseille de lire au préalable l’Histoire de l’Alsace de François Waag chez le même éditeur. Il faut d’ailleurs saluer le travail des éditions Yoran, une maison bretonne, qui en quelques publications s’est mise à la pointe de la défense et l’illustration de notre région.

 P1020683

 

Pour en revenir à Krempper, le fait qu’un nouvel auteur se penche sur notre histoire est un très bon signe, cela signifie qu’elle est bien vivante et qu’elle suscite toujours l’intérêt. Cela permet également de profiter d’un autre point de vue et d’élargir notre vision des choses.

 

A ce sujet, l’auteur a eu la bonne idée de consacrer une quarantaine de pages à la naissance et au développement du national-socialisme en Allemagne. Cela permet de mieux le distinguer de l’autonomisme alsacien-mosellan qui souffre jusqu’à aujourd’hui d’avoir été assimilé au nazisme après 1945.

 

La seule critique que j’émets sur cet ouvrage concerne justement l’origine de ce mouvement. Selon moi, Krempper n’insiste pas assez sur la violence inouïe faite à l’Allemagne avant et pendant la Première Guerre mondiale. Exiger, comme l’ont fait les Alliés, une capitulation sans conditions de son ennemi, c’est le condamner à se battre jusqu’à l’épuisement complet de ses forces, en sachant que forcément, la population civile va payer un tribut extrêmement lourd. Et il faut savoir qu’après l’armistice, l’Angleterre va maintenir le blocus de l’Allemagne jusqu’à la signature du Traité de Versailles, c’est-à-dire de longs mois pendant lesquels des milliers d’enfants allemands vont mourir de faim !

 

Cette réserve étant faite, j’invite le lecteur à se plonger dans cette lecture passionnante, à la (re)découverte de l’histoire étonnante de l’autonomisme alsacien-mosellan.

 

Pour ceux qui désirent aller plus loin encore, s’informer et/ou aiguiser leur argumentaire autonomiste, je rappelle qu’en 2014, les éditions Yoran ont publié Jean Keppi 1888-1967 de Bernard Wittmann, une histoire de l’autonomisme qui a révélé l’antinazisme de bien des autonomistes, ce livre retrace le combat d’une des plus grandes figures de notre mouvement :

Couv-Keppi-P1-Net

 

Du même auteur et toujours chez Yoran une publication de 2011 mais qui garde toute son actualité : L’Alsace demain, plaidoyer pour un statut d’autonomie.

P1020685

 

Enfin, pour ceux qui veulent mieux comprendre l’aspect linguistique du problème alsacien, je recommande de lire « Langues régionales au bord du gouffre » de Thierry Kranzer, un livre dont j’ai déjà fait la critique ici.

P1020686

 

Sur ce je souhaite à tous une excellente lecture !