L’alsacien c’est de l’allemand ? (une tentative de mise au point) 4/6

Si vous les avez manqués, voici les liens vers les trois épisodes précédents : Première partie Deuxième partie Troisième partie Et voici la liste des expressions idiomatiques tirées de la pièce « Enfin redde m’r nimm devun » que j’évoque dans cette vidéo. Même sans être germanophone, vous constaterez la proximité des versions alsacienne, présentées en première ligne, et allemande, en seconde ligne. Les expressions en caractères gras sont exprimées dans la vidéo. Les versions allemandes sont toutes tirées du DUDEN Redewendungen : La première expression de cette liste s’écarte légèrement de l’allemand, c’est pourquoi j’ajoute la version du dictionnaire Martin und Lienhart de 1907 :   gemuddelt wie ‘s Käthel im Herbscht (G. Muller) / geputzt (odder üssehn) wie ‘s Käthel im Herbscht (Martin und Lienhart) geputzt herausgeputzt geschmückt wie ein Pfingstochse   d’r Oskar het de Veitsdanz einen Veitstanz aufführen   ‘s isch heechschti Zitt es ist höchste Zeit   so schnell schiesse d’Preisse net so schnell schießen die Preußen nicht   wie er im Buech steht wie er im Buche steht   ungeläjti Eier ungelegte Eier   iemes iwwer de Hüffe schiesse jemanden über den Haufen schießen   ‘s Gras wachse heere das Gras wachsen hören   un wenn’s Katzewäddel räjt (plante prêle) es regnet Katzen und Hunde / es regnet junge Hunde   iemes bringe kenn zehn Ross (zeruck ins Elsass) jemanden bringen keine zehn Pferde (dazu, etwas zu tun)   ihr denke net widdersch ass Ejch d’Nas geht nicht weiter als seine Nase sehen   d’Schissgass nabgehn in die Scheissgasse kommen   d’r Aff lüst eim (mit siewe Doobe) mich laust der Affe   geje de...

L’alsacien c’est de l’allemand ? (une tentative de mise au point) 3/6

En lien avec ce troisième épisode de la série sur la langue, retrouvez les deux poèmes – le premier en dialecte, le second en allemand standard – de Johann Georg Daniel Arnold tiré du « Pfingschtmondaa », la première pièce de théâtre en alsacien en cliquant ici.  C’est dans ce livre qu’Auguste Wackenheim classe Carl Friedrich Hartmann parmi les fondateurs de la littérature dialectale alsacienne, on peut le lire en page 271, voir...

L’alsacien c’est de l’allemand ? (une tentative de mise au point) 2/6

  Voici les différentes versions de la présentation des aventures d’Astérix : « Nous sommes en 50 avant Jésus Christ… » De Asterix àn de olympische Spieler (Alsacien de Strasbourg, bas alémanique) Traduction : Robert Mazerand Dargaud éditeur 1996   Mer sin im Johr 50 vor Christus. Gànz Gàllie isch vun de Reemer bsetzt worre. Gànz Gàllie ? Nä ! E Dorf voll bockbeiniche Gàllier, wo nit nooch welle genn, tuet denne Bsetzer immer noch Widerstand leischte. Un se mache’s de Legionär, wo in de Feschtungslaawer Surrerum, Bumbum, Stehtkrum un Drumerum leje, nit licht…   Asterix un d’Emanz’ (Badois de Freistett, bas alémanique) Traduction : Martin Schütt Ehapa Verlag 1998   Mir sinn im Johr 50 v.Chr. Ganz Gallie isch vun de Remer bsetzt worre. Ganz Gallie??? Ewwe nit! Ä winzichs Dörfel, wo ludder handfeschdi Gallier wohne, losst sich nit inschüchdere, un s’ Lääwe isch fir d’remische Legionär au nit grad ä Zuggerschlägge in de befeschdiggte Lager vun Babaorum, Aquarium, Laudanum und Kleinbonum.   Em Cäsar saa Kränzie (Francique mosellan) Traduction : Dieter Zimmer Ehapa Verlag 1999   Mer giehn e poar Joar zreck. Ganz Galljen geheert, suh maahnen sei, de Römern. Ganz Galljen? Naahn. En aahnem aahnzijen Kaff get et schalkisch Galljer, die wuh ka Schlaach noahgewen. On sei hann et net leicht, die römisch Soldoaten, wie se seich verkroch hann, en hieren Kasären en Quintum, Irancum, Palatiolum un Bibiorum…   Em Asterix soi Bobbelsche (Francique rhénan du Palatinat) Traduction : Walter Sauers, Jochen Kneifeld Ehapa Verlag 1998   Mir schreiwen s Johr 50 vor Chrischdus. Ganz Gallie is vun de Rämer bsetzt. Ganz Gallie? Vun wege! Ää Derfel mit wackre Gallier dut als...

James Bund. Episode 09 (sous-titres fr)

L’association Babul vous présente un nouvel épisode du long métrage « Sterwe isch au e Kunscht » de Marc Boutonnet et Raymond Piela. Joué et réalisé essentiellement par des amateurs, de façon entièrement bénévole, avec des moyens dérisoires et dans des conditions parfois épiques, sa seule prétention est de rendre hommage à notre langue, à ceux qui la font vivre, à ceux qui la défendent encore. Le tournage, qui s’est étalé sur plusieurs années, n’est pas encore tout à fait finalisé. Nous espérons pouvoir mettre un épisode en ligne tous les 15 jours et comptons sur votre fidélité tout au long de cette aventure… Viel G’spass un merci füer ejer Interesse. Béatrice Sommer, Présidente de Babul PS : Contrairement aux apparences, cette histoire n’est pas liée aux récents événements qui se sont déroulés en Alsace. Le scénario a été écrit il y a une dizaine d’années, à une époque où les drapeaux rot un wiss se comptaient sur les doigts d’une main et où parler des autonomistes de façon positive vous classait aussitôt parmi les nostalgiques du 3° Reich…   L’histoire : Le G.A.G. (Geheim Autonomiste Grupp), un groupuscule autonomiste clandestin, se bat en faveur de la langue et la culture régionales en Alsace. Mais les années passent et la situation linguistique y devient de plus en plus préoccupante. C’est alors qu’un dénommé Bund, appelé « James » par ses amis, parvient à s’emparer d’un dossier top-secret qui détaille les mesures préconisées par l’Education nationale pour en finir avec les langues régionales. Transmis aux médias, le document fait l’effet d’une bombe et l’image de la France, pays des Droits de l’homme, se détériore dangereusement. Le pouvoir central fait alors appel aux services d’une...