L’alsacien c’est de l’allemand ? (une tentative de mise au point) 3/6

En lien avec ce troisième épisode de la série sur la langue, retrouvez les deux poèmes – le premier en dialecte, le second en allemand standard – de Johann Georg Daniel Arnold tiré du « Pfingschtmondaa », la première pièce de théâtre en alsacien en cliquant ici.

 C’est dans ce livre qu’Auguste Wackenheim classe Carl Friedrich Hartmann parmi les fondateurs de la littérature dialectale alsacienne, on peut le lire en page 271, voir ci-dessous.

P1020624

P1020626